Les jardins de Larraldea

Les jardins de Larraldea

Interview de Jean Louis BERNARD, président de l’asso “Les Jardins de Larraldea” à Ahetze.

Peux­-tu te présenter ?

Je suis comme beaucoup de gens qui s’occupent d’une association, je suis un jeune retraité venant de Toulouse, nous avons, avec ma femme, adopté le Pays Basque depuis maintenant 10 ans. Pendant 2 ans, j’ai fait partie du conseil municipal en place ce qui m’a permis de m’intéresser plus fortement à la vie de la commune.

Qu'est-­ce qui t'a amené à la création des jardins ?

Les élections de 2007 ont vu une nouvelle équipe prendre en charge les destinées de la commune, ce qui a eu pour effet la création de l’association «  des idées pour Ahetze » regroupant d’anciens élus, désireux de suivre avec intérêt la vie communale. La finalisation du programme de Soro Handia et l’arrivée d’habitants résidant en appartement nous a rapidement mené à penser au meilleur accueil possible de ces nouveaux Aheztars.

L’idée de leur proposer un jardin a rapidement été retenue. Trouver un terrain d’accueil s’est révélé chose aisée, grâce aux amitiés fortes nous unissant aux familles anciennes de la commune. Les difficultés ne résident pas toujours où on les attend. Mesurer le terrain concevoir le plan parcellaire, envisager, les équipements nécessaires, impliquaient au bout de l’étude préalable, d’en apprécier le coût. A partir de ce moment les choses sont devenues plus difficiles. Trouver un financement est chose difficile, malgré l’accueil favorable suscité par notre initiative.

J’ai laissé la présidence de l’association “des idées pour Ahetze” et créé avec les premiers jardiniers, l’association “Les Jardins de Larraldea”.
Après l’envoi d’une vingtaine de courriers, en quête de soutien financier, d’un dossier complet  au Conseil Général pour une possible subvention, diverses promesses d’aide pour un résultat égal à zéro deux ans après.

Intéressée par le projet, la nouvelle municipalité nous a accordé une aide par des travaux facilitant l’accès aux jardins, puis en nous accordant une subvention, au même titre que les autres associations , qui, ajoutée aux cotisations des jardiniers, nous permet d’acheter le matériel pour clôturer les jardins, améliorer l’entrée du terrain …

Le coup de pouce de la mairie et le dynamisme des adhérents, l’aide précieuses d’Aheztars de souche nous a permis de mener à bien cet aménagement tout en continuant à améliorer les choses et être prêts à accueillir des nouveaux jardiniers.

Est­-ce que tu peux nous présenter l'association, comment ça fonctionne, les adhérents, son action, son but ?

Il y a actuellement 12 lots en activité. Notre souci premier étant de proposer un jardin aux habitants nouvellement arrivés de SORO HANDIA, nous avons donné priorité à leur demande, sans toutefois exclure les quelques demandes émanant de communes limitrophes. Cette attitude nous semble normale, notre présence au sein de la commune et notre activité, n’étant pas encore connue de tous et bien sûr des nouveaux arrivants.

Il m’arrive donc de refuser des candidatures de villageois trop éloignés, ayant déjà rempli un quota d’adhérents de communes voisines.

Le but des ” Jardins de Larraldea ” était double :

  • donner accès à un loisir agréable aux Aheztars qui habitent en appartement,
  • permettre aux nouveaux venus de Soro Handia de se rencontrer, de faire connaissance, et de s’intégrer à la vie du village, ce qui, je pense, a bien fonctionné.
Dans l'asso, quelle est actuellement votre mission ? Tu étais l'initiateur, le porteur du projet ?

Oui, le co-initiateur, concepteur, réalisateur, je peux dire avoir participé à toutes les étapes de cette réalisation. En tant que géomètre retraité, on peut dire que j’ai une affinité particulière avec le terrain et les plans. J’ai été nommé président de l’association lors de la première assemblée qui, officiellement, a vu le jour en octobre 2012.

Pourquoi communiquer sur le WebMag sur l'économie locale & durable ?

Pour faire connaître l’association, trouver de nouveaux jardiniers vivant à Ahetze, relayer l’info. On voit de belles initiatives dont on ne parle pas assez sur le plan local et on se rend compte que c’est absolument positif et intelligent.

As­-tu quelque chose à dire, à communiquer à nos lecteurs ?

Pour le créateur, c’est très enrichissant, on découvre des personnes très agréables qui ont toutes de bonnes idées ou s’ils ne les ont pas, ils vont les acquérir rapidement, ils deviennent curieux des choses de la terre ; la permaculture, je n’en n’avais jamais entendu parler avant d’avoir créé ces jardins.

Après, chacun y va de sa spécificité, cela permet de connaître d’autres personnes et de former un bon groupe bien dynamique, et ouvert aux autres. Le but est vraiment la convivialité. L’un de nous a récupéré une table et des bancs en bois pour pouvoir se réunir autour d’un apéro, d’un pique nique, il y a des jeunes couples avec des enfants, des retraités. On récupère, on transforme, on négocie des échanges de bons procédés, on s’entraide, c’est aussi ça l’esprit des jardins.

J’en profite pour remercier chaleureusement tous ceux qui nous ont aidé dans la réalisation des jardins. Sans leur solidarité, leur savoir faire et leur gentillesse, la concrétisation des jardins en aurait été bien plus compliquée. Encore merci à eux.

Convaincus par nos jardins ? alors n’hésitez pas à nous rejoindre !!!
On se prend vite de passion, le seul fait de planter est un stimulant extraordinaire, comme le fait de récolter le produit de son travail. C’est très réconfortant, valorisant de venir ramasser un légume que l’on a semé soi même. Il faut être patient aussi.

L’adhésion annuelle à l’association est de 15 €.
La location d’une parcelle (90 à 100 m2) pour nous permettre d’acheter du matériel est de 65 €

Si vous désirez nous rejoindre, vous pouvez contacter Jean Louis BERNARD, le président, soit en utilisant le formulaire dans la colonne de droite, soit par téléphone au 06 10 36 70 10.

{google_map}64210 Ahetze, France{/google_map}